Une chose vraiment chouette que mon boulot m’a récemment apporté, c’est une bonne excuse pour aller déjeuner à la Pointe du Groin. Non, je ne travaille pas dans la région de Saint-Malo. Pas encore. C’est que  récemment, mes demi journées passées enfermée chez mon Client me permettent de passer du côté de Gare du Nord, idéalement à mi chemin entre ses bureaux et les miens. C’est presque vrai. Du coup, je peux me déjeuner dans un de mes bar ? restau ? un peu des deux ? encore autre chose ? préférés de Paris : La Pointe du Grouin.

La Pointe du Grouin, c’est une taverne planquée juste à l’écart du boulevard Magenta, comme un autre pays, d’ailleurs, ici, on paye en grouin (on peut changer nos euros en entrant) ; c’est un bar à tapas bretonnes, que Thierry Breton, un des pères de la bistronomie, tient ouvert au-dessus de son fournil. Ce sont des portions brutes de décoffrages mais très très bonnes. Ce sont des planches de charcuterie avec de l’andouille de guéméné et du fromage de tête. Ce sont des huîtres ou des couteaux. C’est de la cervelle de canut. Ce sont des petits sandwiches maison bien garnis.

Et pour moi, après une matinée difficile, c’est l’œuf de la mort : un œuf fermier avec une bonne grosse dose de crème qui sent la campagne, des tranches de pain qui sent bon le levain, des champignons, des épinards, ce qui traîne dans la cuisine à ce moment.

La pointe du grouin oeuf de la mort

La Pointe du Grouin – Oeuf de la mort pour déjeuner ensoleillé

Et c’est aussi un fondant au chocolat à emporter que je mange dans l’après-midi.

Côté addition, je déjeune pour 10€/grouins, un peu plus si je suis particulièrement gourmande. Le soir c’est un peu plus cher, mais à peine. A noter : avant 20h, le demi à 2€ et la pinte à  4€ ; 2€ de plus ensuite.

La Pointe du Grouin
8, rue de Belzunce, 75010 Paris
du lundi au vendredi 11h-15h ; 18h-2h
google dit que c’est ouvert le samedi soir mais je m’y suis déjà cassée les dents